Mercredi, 17 Janvier 2018

Grands dossiers : « Mr Alpha Condé effraie les investisseurs. Il se déplace avec tout un camp et des hélicoptères », dixit Mouctar Diallo

Peu après son retour au bercail au terme d’une longue tournée qui l’a conduit à l’étranger, le leader des Nouvelles Forces Démocratiques (NFD), Mouctar Diallo, s’est insurgé contre la montée grandissante de l’insécurité et de la mal gouvernance en Guinée.

C’était au cours d’une conférence de presse que ses pairs de l’opposition guinéenne ont animé à la Maison de Presse de Conakry, a constaté Guinéenews© ce lundi sur place.

« L’un des acquis du régime du président de la transition, Mr Alpha Condé, c’est l’insécurité. Aujourd’hui, personne n’est en sécurité. Chaque jour, nous retrouvons des corps sans vie à Conakry et à l’intérieur. Tous les citoyens sont exposés aux crimes organisés, même les étrangers sont attaqués et tués comme si nous n’étions pas dans une République. Le dernier cas le plus illustratif est celui de Mme Aissatou Boiro, la directrice nationale du trésor public, qui a été froidement abattue vendredi soir à 20 heures. C’est une éloquence notoire que nous avons enregistré des progrès dans ce domaine. Nous n’avons jamais connu une telle situation inquiétante auparavant », a-t-il fustogé.

« Mr Alpha Condé et son entourage sont préoccupés à s’enrichir »

« Ce régime est loin d’être préoccupé par la finalisation de la transition. Mr Alpha Condé a clairement dit qu’il n’est pas préoccupé par la tenue des législatives. Au regard de sa gestion, lui et son entourage sont préoccupés à s’enrichir comme s’ils avaient connu un retard dans ce domaine. C’est la course à l’enrichissement illicite à travers la signature des contrats et des conventions de façon illégale en dehors de toute transparence.Il est important que tous les Guinéens puissent se lever, surtout la société civile qui est très efficace et active en ce qui concerne les actions politiques mais nous voulons également qu’elle joue son rôle en organisant des manifestations pour dénoncer cette montée vertigineuse de la criminalité en Guinée », ajoute le président des nouvelles forces démocratiques de Guinée.

« Il se déplace avec tout un camp et des hélicoptères »

Selon M. Diallo : « Tout le monde est interpelé sur la question. Même le président de la République montre qu’il n’y a pas de sécurité en Guinée. Dans ses déplacements, il se déplace avec tout un camp et des hélicoptères. C’est un signal fort à l’endroit des investisseurs. C’est pourquoi aujourd’hui, tous les investisseurs sont en train de fuir. En plus de la mal gouvernance, de la corruption et des détournements, lui-même, il effraie les investisseurs en leur montrant qu’il n’y ni sécurité juridique, ni sécurité physique. Et donc, c’est une façon de leur dire de partir en courant.L’autre prouesse ou acquis du gouvernement du président Alpha Condé, c’est la paupérisation, la précarité. Aujourd’hui, les citoyens n’arrivent pas à joindre les deux bouts. Les jeunes sont abandonnés à eux-mêmes dans les cafés, dans les rues. Les salaires ne suffisent pas pour les travailleurs. Les Guinéens mangent difficilement à leur faim. »

« La population des mendiants a augmenté »

« Pour s’en convaincre, Il y a un repère important, c’est la hausse de la population des mendiants. Ils sont partout à la maison, dans les bureaux et dans les rues. C’est pour vous dire que ce régime est en train de tuer les Guinéens.Si nous nous battons pour des législatives crédibles, ce n’est pas pour un partage des postes, loin s’en faut. Mais nous avons le souci de la mise en place de toutes les institutions comme cela se fait dans une république normale. Ceci pour rassurer les guinéens et les investisseurs. Mais soyez sûrs, nous ne nous laissons pas faire. Ce n’est pas au président de la république d’organiser des élections, ni à son ministre. Mais c’est à la CENI, bien qu’étant partiellement paritaire. Nous allons continuer le combat.Nous ne cautionnerons pas une mascarade électorale après deux années de combat et de sacrifice. Nous sommes fermes et catégoriques sur un point. Nous n’accepterons pas que Waymarck et Sabary-Technology, qui est un démembrement de la mouvance présidentielle organisent les élections législatives. Il n’en est pas question », a-t-il conclu.

Propos recueillis par Abdoulaye Bah pour Guinéneews

SOUTENEZ N.F.D

MATCH GALA DE UDM

VIDEOS

GALLERIE PHOTOS

U.EUROPENNE

MATCH GALA DOUMBA

Interview de E.Soropogui

Interviw du ministre

RECHERHE

Grand Débat Africa No1

QUI EST ENLIGNE

Nous avons 23 invités en ligne