Dimanche, 22 Juillet 2018

Bruxelles/ Devant la commission européennes, la diaspora guinéenne dit non à une « troisième dictature ».

Comme LONDRES, NEW-YORK et PARIS ce vendredi 22 mars 2013 très tôt rendez-vous était pris à BRUXELLES  plus précisément devant le siège de la commission européenne au rond point Schumann pour dire non au régime d’Alpha condé.

Encadré par un fort dispositif de la police belge qui avait du mal à filtrer la circulation au niveau du rond point lieu de la manifestation, la diaspora guinéenne et les amis de la Guinée venus de la Belgique, de la France , de l’Allemagne ,de l’Italie, d’Espagne et de la Hollande ont bravés le froid polaire pour exprimer « leur ras-le-bol face à la dictature» soutient un des organisateurs de la manifestation membre de l’opposition politique réunie au sein du Collectif, de l’ADP, du CDR et du FDP.

M. Abdoulaye Telly Barry, membre du bureau fédéral de NFD Belgique au micro de Guineenews s’explique «Cette manifestation vise principalement à dénoncer les violations flagrantes des droits de l’homme en Guinée notamment les assassinats ciblés, les viols, les tortures, les arrestations arbitraires à Conakry et dans les villes de l’intérieur et bien sûr L’exclusion de la diaspora Guinéenne aux élections législatives. En suite nous demandons le départ du couple WAY-MARK/Sabary Technology qui ne garantit pas des législatifs propres. En outre nous demandons l’implication de la communauté internationale pour sortir la Guinée de cette impasse politique avec toute la violence que cela engendre.Sur le plan de l’organisation, nous nous félicitions de la forte mobilisation de la diaspora guinéenne vu la présence massive des compatriotes venant de la France, des Pays-Bas, de l’Espagne, de l’Italie, c’est un succès inattendu.»

Le secrétaire administratif de l’UFDG, M.Yaya Bangoura nous précise «On peut parler la mobilisation de toute l’Europe, personnellement, je suis surpris par la présence massive des guinéens venant de partout, de l’Angleterre, de la France, de l’Italie, de l’Espagne, de la Hollande et du Portugal sans oublier nos compatriotes vivant en Belgique. Sur le plan politique, nous exigeons l’organisation des élections législatives libres et transparentes, le départ de WAY-MARK. Nous sollicitons l’implication de la communauté internationale à travers le groupe international de contact sur la Guinée (GIC-G) pour en finir avec cette transition qui qu’a que trop duré. Nous demandons également, l’arrêt total des actes de représailles des militants de l’opposition et la libération inconditionnelle des militants de l’opposition arrêtés lors de la manifestation du 27 février 2013.»

Les manifestants scandaient des slogans hostiles au régime tels que : «A bas Way-mark et Sabary technologie,-Alpha zéro, Alpha dictateur, Kouchner dégage, Phillip van Damme escroc, Justice en Guinée etc. »

Les images de la répression sanglante de la manifestation du collectif et l’ADP et du CDR du 27 février dernier à Conakry furent exposées sur des pancartes.

On peut lire sur les banderoles « nous ne voulons pas une troisième dictature en Guinée, Alpha la Guinée ne veut plus de toi, arrêtez de soutenir les assassins etc. »

Quant à Mr Diallo de l’Espagne il souligne «nous avions manifesté pendant la neige pour demander la libération d’Alpha Condé pendant son détention par le régime de Lansana conte, Aujourd’hui nous manifestons contre cette nouvelle dictature d’Alpha Condé.

Pour terminer, les manifestants se sont dispersés dans la calme  sous la grande satisfaction de la police Belge.

 

Guineenews.org

SOUTENEZ N.F.D

MATCH GALA DE UDM

VIDEOS

GALLERIE PHOTOS

U.EUROPENNE

MATCH GALA DOUMBA

Interview de E.Soropogui

Interviw du ministre

RECHERHE

Grand Débat Africa No1

QUI EST ENLIGNE

Nous avons 33 invités en ligne