Mercredi, 17 Janvier 2018

Meeting: l'opposition veut remettre ça ce samedi au stade de Bonfi.

L'aile dure de l'opposition revient à la charge. Elle entend remettre son meeting ce samedi au stade de Bonfi. Pour dire les choses simplement,

le collectif des partis politiques pour la finalisation de la transition et l'alliance pour la démocratie et le progrès entendent vaille que vaille ''re''organiser son meeting au stade de Bonfi. C'est du reste la décision qui a été prise hier lundi lors d'une rencontre entre leaders au siège du parti de Lansana Kouayaté.

Joint ce mardi au téléphone par notre rédaction, le président des NFD Mouctar Diallo a confirmé cette information. Mieux, Mouctar Diallo ajoute que l'opposition a pris d'autres décisions non des moindres. Il s'agit de l'organisation d'un meeting dimanche 25 mars au quartier de Kagbelen, suivi d'une conférence de presse pour faire le point de la situation.

Il est également prévu de porter plainte contre le haut commandant de la Gendarmerie nationale, le général Ibrahima Baldé, pour accusation grave contre l'opposition au sujet notamment des armes blanches que celle-ci aurait distribué à des individus. Ce n'est pas tout, elle entend aussi porter plainte contre le maire de la commune de Matam pour empêchement de meeting, et contre le RPG (parti au pouvoir) pour provocation.

En clair, l'opposition veut reprendre ''correctement'' les formalités administratives en matière de meeting pour espérer obtenir gain de cause cette fois auprès du  pouvoir (à travers la mairie de Matam et la gendarmerie) qui a estimé que les procédures en la matière n'ont pas été respectées.

Cela laisse à prouver. Entendant, selon les enquêtes menées par les hommes du haut commandant de la Gendarmerie, le courrier de l'opposition, signé du leader du PPC (parti pour le progrès et le changement) a bel et bien été reçu par la mairie par l'intermédiaire de son chef de section administratif Aboubacar Camara. Celui-ci a reconnu les faits. Mais il dit n'avoir pu informer Madame le maire pour raison de famille imputable à lui-même.

Pour toutes ces raisons, l'opposition veut user de voies legales pour tenter d'arracher du pouvoir, le stade de Bonfi, ou tout autre endroit public pour tenir son meeting. Mais obtiendra-t-elle gain de cause cette fois? C'est toute la question.

Source tamtamguinee

SOUTENEZ N.F.D

MATCH GALA DE UDM

VIDEOS

GALLERIE PHOTOS

U.EUROPENNE

MATCH GALA DOUMBA

Interview de E.Soropogui

Interviw du ministre

RECHERHE

Grand Débat Africa No1

QUI EST ENLIGNE

Nous avons 57 invités en ligne