Dimanche, 22 Juillet 2018

LIBRE OPINION: Au sommet de l’Etat : les anciens de Conté se battent contre et… pour Alpha Condé


Nous constatons que le fantôme du regretté général Lansana Conté plane toujours sur la vie politique et sociale de la Guinée. Avec un recul pour mieux cerner les acteurs politiques de notre pays, nous nous rendons compte qu’ils sont tous des anciens élèves de feu Conté.

De la présidence à l’opposition, ils ont tous été initiés à la politique par ce feu grabataire qui a dirigé notre pays pendant 24 ans. Ils ont tous à des degrés différents participés à mettre ce pays à la place qu’il occupe aujourd’hui.Qu’ils soient de la mouvance, du centre ou encore de l’opposition, ils sont tous comptables de la situation du pays. Chemin faisant depuis la mort de Lansana Conté, certains des acteurs politiques n’arrivent toujours pas à se débarrasser des vieilles pratiques malhonnêtes apprises près de Conté. L’histoire de la tentative de détournement des 13 milliards GNF et des fameux 25 millions de dollars sur les mines du pays entre Alpha Condé et le milliardaire sud-africain attestent nos dires. Alpha Condé a reconstitué le clan mafieux de Conté pour brader et voler les richesses du pays. Et aujourd’hui, le débat politique national est animé par les anciens disciples de Conté qui se retrouvent dans tous les camps. Le changement qu’Alpha tait est celui de son parrainage du clan mafieux au sommet de l’Etat. Dans les précédents articles, nous disions que ce « type » n’apportera rien à la Guinée, il va plutôt aggraver la situation. L’impasse politique qui sévit dans notre pays devrait nous plonger dans une introspection collective pour identifier les maux qui gangrènent notre société ces derniers temps et bien évidemment proposer des solutions curatives afin de répartir sur de bonnes bases.

 

Depuis 1984 jusqu’à nos jours, ce sont les mêmes hommes qui font la pluie et le beau temps sous notre beau ciel. Ce sont les mêmes hommes encore qui complotent avec Alpha Condé pour nous parler de changement. Cependant, ils ont eu suffisamment de temps pour servir le pays, hélas nous avons vu le service rendu : détournement de fonds, ségrégations ethniques dont l’unique victime est le peuple de Guinée. Qu’ils soient de l’opposition ou de la mouvance, ils sont tous comptables de la situation de notre pays, ils ont abusé de l’incompétence et du laxisme de Conté pour se remplir les poches. Ils ont créé des réseaux de détournement de fonds publics dans l’administration qu’ils entretiennent par leur propre influence.

Le peuple de Guinée est pris en otage par sa propre classe politique sortie de l’école de Lansana Conté. Que faut-il faire pour redonner espoir au peuple sans pour autant perdre du temps ? Faut-il se débarrasser ou recycler les disciples de Conté qu’Alpha manipule aujourd’hui ? Ou faut-il encourager l’avènement d’une nouvelle génération de politiciens honnêtes ?

Tous les ténors de l’opposition et les conseillers d’Alpha sont des anciens de l’école de Conté, ils ont géré le pays à tous les échelons de responsabilité. Ils jouent sur le manque de maturité politique de notre peuple pour se maintenir dans leurs positions respectives. Ils ne partiront pas si le peuple ne se lève pas encore pour mettre fin à leur hold-up de l’appareil administratif. Ils sont associés de près ou de loin à toutes les malversations financières que nous avons connues au sommet de l’Etat. Qu’ils avouent ou non, leur bilan est accablant. Les conditions de vie des Guinéens n’ont jamais changé depuis notre indépendance, ils sont confrontés aux mêmes problèmes élémentaires que ces acteurs politiques n’ont pu résoudre malgré tous les atouts géographiques et géologiques du pays. Aujourd’hui, il y a lieu de se demander entre incompétence, égoïsme et forfaiture, qu’est-ce qui caractérise réellement nos acteurs politiques. Ils font la politique pour gagner de l’argent sur le dos du contribuable guinéen tandis que la mission de l’homme politique est d’être utile à ses concitoyens. Il est temps qu’ils se remettent en question pour corriger leur attitude au sommet de l’Etat.

Cette génération d’acteurs politiques qui gère le pays a échoué, elle a compromis l’avenir du pays en s’enrichissant illicitement sur le dos du peuple. Tout récemment, Jean Marie Doré a déclaré sur un site web guinéen que « Alpha Condé est un compagnon de lutte, s’il échoue c’est notre génération qui a échoué ». Notre ami Doré a très vite oublié son passage à la tête du gouvernement de transition où il s’était distingué dans les contrats de gré à gré et surtout sur les fameux cinq cent millions qu’il avait distribué à ses ministres pour service rendu à la nation. Doré avait signé un deal avec son compagnon de lutte, comme il le dit, pour lui donner le pouvoir. Il est responsable de la crise politique post-électorale dans notre pays. Aujourd’hui, vieux Doré est pris en otage par son compagnon de lutte qui le menace de publier ses malversations financières lors de la transition s’il ne le soutient pas. Sans aucun doute, Alpha Condé est le nouveau parrain du clan mafieux qui sévit au sommet de l’Etat. Alpha menace et vocifère d’injures dans les meetings mais en coulisse, les membres du clan lui rappellent les règles du jeu. C’est pour cette raison qu’aucun des délinquants économiques au sommet de l’Etat n’a été inquiété encore moins sanctionné. Ces délinquants économiques sont soutenus et protégés par leur coordination régionale. Nous avons encore en mémoire, la retransmission à la télévision nationale de la visite de la coordination mandingue venue dire à Jean Marie Doré que « si leur fils n’est pas au second tour, elle se retirera » et ce fils n’était autre qu’Alpha Condé. Aujourd’hui, c’est cette même coordination qui rappelle à Alpha que c’est grâce à elle qu’il est président, donc qu’il a un devoir de reconnaissance vis-à-vis d’elle. Guidé par les anciens de Conté, Alpha est dans ce cercle vicieux auquel il a toujours rêvé d’appartenir. Il devrait demander pardon à Conté pour toutes ses injures et le remercier de lui avoir légué ses hommes qui aujourd’hui constituent sa mafia à la tête de l’Etat.

Il est indéniable que c’est encore l’école de Conté avec toutes ces méthodes et combines que nous avons connues dans un passé très récent, qui sont utilisées par Alpha Condé au sommet de l’Etat. Il nous revient, à nous seuls, chers compatriotes, de décider de tourner définitivement la page de l’ère Conté pour permettre l’avènement d’une nouvelle élite au sommet de l’Etat. Tous les anciens de Conté, qu’ils soient de la mouvance, du centre ou de l’opposition, ont échoué. Ils ont toujours ignoré et sapé les sacrifices du peuple. Qu’ils l’admettent ou pas, le poids de leur responsabilité pèse de toute sa force sur la situation actuelle de notre pays. Qu’ils aient pitié du peuple tout en ayant pour une fois, le sens élevé de la responsabilité d’homme d’Etat pour le libérer de leur mafia.

Qu’Allah nous donne des politiciens patriotes au service du peuple.

Amen !

Marwane DIALLO

Bruxelles .

SOUTENEZ N.F.D

MATCH GALA DE UDM

VIDEOS

GALLERIE PHOTOS

U.EUROPENNE

MATCH GALA DOUMBA

Interview de E.Soropogui

Interviw du ministre

RECHERHE

Grand Débat Africa No1

QUI EST ENLIGNE

Nous avons 4 invités en ligne